Menu

MENU RAMADAN 2021- SHOUR BÔNOIS A L'ANCIENNE- US ET COUTUMES

 


S'hour bônois de ramadan à l'ancienne. Dans le temps chez nous, le shour, qui est le petit déjeuner de l'aube pendant ramadan était à base de lait et de fruits secs, couscous au lait principalement, mais il y en a toujours quelqu'un qui avait envie d'un shour particulier, on le préparait après le ftour, masfouf ou coucous sucré, dattes, raisins secs, raisins frais si ramadan coïncide avec certains fruits, grenades, des préparations sorte de soupes au lait, le fameux mhalbi, les brioches bônoises ( chrik ) à base de semoule, le mlaoui typique bônois que grand mère appréciait pour son fondant et qu'on accompagnait de lait chaud.

On ne consommait pas de salé à l'époque à l'aube. Ramadan d'autrefois se limitait aux prières, la charité, les plats qu'on offrait aux nécessiteux, souvent grand père paternel hébergeait un venu d'une autre région et gardait toujours une pièce dont une porte était aménagée et ouverte sur la rue ( makhzen, مخزن ) pour que ces personnes n'entrent pas par la porte principale , cette charité durait pendant ramadan et même hors ramadan.

Avant le ftour, on portait le repas à la personne pendant que grand mère veillait sur nous de la porte principale, cette charité à survécu à grand père et c'était papa qui avait continué ce rituel de son vivant.

Ramadan est le mois de la générosité, de la charité, donc on ne gaspillait pas la nourriture, on n'achetait pas chaque année de la nouvelle vaisselle mais si on a un ustensile qui est usé, on en achète un pour le démarrer avec le mois béni pour la bonne augure,  pleins de traditions autour de ramadan .

On soupait à la rupture du jeûne avec un repas complet et bien consistant, du café et quelques gâteries telles la zlabia et les dattes, on papotait un peu puis au dodo.

Au petit matin , on prenait notre collation à base de lait , c'est une grande assiette pleine, presque toujours du couscous au lait bien chaud, on attendait un peu, puis on buvait de l'eau et ça devait tenir. pour la journée.

De nos jours les choses ont changé, les gens sortent après la rupture du jeûne et passent leur soirée dehors , puis rentrent tard après la prière et une promenade, ils mangent souvent le plat principal à ce moment,  chose qui ne se faisait pas à l'époque, les hommes allaient à la prière dans des zaouias ( mosquées traditionnelles, dons de personnes très aisées;  les grandes mosquées , il n'y en avait pas des tonnes, on ne sortait pas, on recevait toujours des parents proches s'ils résident à côté, sinon, on faisait un peu ouvrage, de la couture, broderie ou terminer un travail pour le lendemain, puis c'est prière et dodo.

Voilà un peu de nos habitudes autour du s'hour de ramadan d'antan.


 








Masfouf bel 3nab, couscous sucré aux raisins blancs



5 commentaires:

  1. joli récit de ces coutumes et belles recettes aujourd'hui un peu moins froid
    très bon après-midi bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces délicieuses recettes ma Zika. Bon Ramadan. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Waouh, quel choix !! Bonne soirée et gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un très bon menu on se régale chez toi
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour toutes tes idées, elles sont toutes très alléchantes
    Belle soirée

    RépondreSupprimer

Abonnez-Vous Maintenant

Author

AuteureBlogueuse Culinaire Algérienne depuis 2007, Ma cuisine est dédiée à la gastronomie du terroir Bônois, mes inspirations culinaires personnelles et familiales , recettes oubliées, anecdotes, us et coutumes ancestraux de ma ville Annaba ex Bône !
Learn More →



Social Share Icons

© Copyright
Tous droits réservés