Menu

MLOUKHIA OU MLOUKHIYA BÔNOISE BEL KERCHA- CORETE EN POUDRE AUX TRIPES

 

Mloukhia ou mloukhya bel kercha, corète en poudre aux tripes, plat du terroir bônois répandu au fil du temps à certaines villes de l'est puis au reste du pays, un de ces plats que l'on aime ou pas, décliné à l'agneau* ou au boeuf, celui aux tripes à ses adeptes et qui le recherchent et s'en délectent.

La mloukhia est souvent préparée le nouvel an  hijri du calendrier musulman pour dit-on bénéficier d'une année prospère et verte ( aam akhdar )!!

Ce plat de corète en poudre est une plante à feuilles fournies qui est cueillie fraiche puis effeuillée , lavée et séchée puis réduite en poudre tout comme la menthe, tamisée pour obtenir une poudre fine et stockée. Plus la poudre est verte et d'apparence grasse plus elle est récente .

La mloukhia aux tripes fait partie de notre patrimoine culinaire , je me dois de la répertorier au même titre que celle au bœuf et à l'agneau, il arrive aussi qu'on la fasse avec de la volaille ces dernières années où le prix de la viande a flambé, il n'y a pas de raison de s'en priver du moment que la corète se suffit à elle même pour couvrir les autres saveurs.

La tehrissa ou pâte obtenue en pilant l'ail, carvi, coriandre en poudre et piments rouges séchés, autrefois, maman faisait chauffer ses grains d'épices sur le couvercle du faitout pour les piler fraîchement et le goût et l'odeur sont incomparables, toutes les épices étaient gardées en gains, débarrassées des petites pierres ou autres, rincées furtivement car elles étaient achetées au détail, puis mises à sécher au soleil pour être ensuite stockées dans des pots en verre à l'année, on en faisait les réserves au même titre que les légumes secs, le couscous, les petits plombs , les viandes confites et séchées ( khlie et gueddid), tomates, piments, olives .....


Ingrédients pour 2 personnes,
50 g de corète en poudre,
200 g de tripes en gros dés,
1 oignon râpé,
1 cc de concentré de tomate,
1 verre d'huile ( 200 ml ),
4 à 5 gousses d'ail
1 à deux piments oiseaux ( felfel qalb sardouk ) ou piments d'Espelette séchés
1 cs de paprika fort,
1 cs de carvi-coriandre en poudre,
1/2 cc de poivre,
1 ou 2 piments verts,
sel au goût.

Après avoir nettoyé les tripes ( gras double ) en les grattant soigneusement avec un couteau en sens inverse et dans le bon sens, bien rincer en frottant avec les mains, couper en gros dés puis mettre à blanchir dans de l'eau salée avec piment rouges secs et gousses d'ail la veille,
Piler l'ail avec 1 pincée de sel, les piments séchés et ajouter le carvi coriandre, faites en une pâte ( tehrissa )

le lendemain, verser l'huile dans la cocotte et y ajouter la poudre de corète et faire rissoler à feu doux en veillant à ne pas brûler la corète qui va changer de consistance,

ajouter alors les tripes filtrées, la tomate, la moitié des épices et l'ail pilé ( tehrissa ),

faire rissoler puis ajouter 2 litres d'eau bouillante,

couvrir la cocotte et laisser mijoter à feu très doux pendant 3 h et même plus !

remuer de temps à autre pour éviter qu'elle n'attache en se déposant au fond de la marmite ,

dès qu'elle commence à s'épaissir, ajouter le reste des épices et les piments rouges et verts ou une seule variété, saler à ce moment car au début et avec la quantité de liquide, on peut être amené à exagérer le sel qui pourrait gâcher le plat lorsque le volume diminue,
donc on ne sale pas au début,

la mloukhia sera à point lorsque l'huile flotte sur la surface et perd son aspect gluant.


7 commentaires:

  1. Je suis trop difficile dans le choix des morceaux de tripes pour faire honneur à ce plat ! En fait je n'aime que les tripes que me faisait mon papa et je n'en ai plus jamais mangées depuis qu'il n'est plus là... gros bisous ma zika passe une belle soirée

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas cette spécialité merci pour la découverte
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Encore une découverte grâce à toi
    Bonne soirée bisous

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien les tripes mais le ou la corete que je ne connais pas me m'inspire guère ça donne une couleur peu ordinaire mais je comprends et respecte ce partage qui fait bien partie de la cuisine de ta region

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Béa, eh bien mon mari avait fait la même remarque toi en voyant l'aspect hhhhh, mais c'est vraiment bon, c'est comme tout ces plats qui nous rebutent à cause de leur aspect, je suis la seule à en manger à la maison lol

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas cette herbe, c'est une belle découverte Bon dimanche et gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. un joli plat mais je ne connais pas cet ingrédient
    une bonne soirée bises

    RépondreSupprimer

Abonnez-Vous Maintenant

Author

AuteureBlogueuse Culinaire Algérienne depuis 2007, Ma cuisine est dédiée à la gastronomie du terroir Bônois, mes inspirations culinaires personnelles et familiales , recettes oubliées, anecdotes, us et coutumes ancestraux de ma ville Annaba ex Bône !
Learn More →



Social Share Icons

© Copyright
Tous droits réservés