Menu

MATLOUE-MATLOUH BÔNOIS A LA SEMOULE-GALETTE LEVÉE

Matloue ou matlouh, une grosse galette levée bônoise spongieuse à la semoule pure telle qu'on la préparait dans le temps . La mie du pain à la semoule est dense , diffère de celle à la farine et se conserve mieux !
 Pain très recherché à ramadan et en hiver pour accompagner les soupes , chorba et plats mijotés .Difficile à manipuler des grandes galettes traditionnelles quand on est débutant, la plupart opte pour les batbouts marocains pour leur facilité.
Ces matloues déjà publiés sur un ancien blog et c'était inédit à l'époque , sont de grandes et grosses galettes à base de semoule et de levain traditionnellement, le levain est préparé et nourrit chaque soir pour le pain maison et les matlouh, il n'y avait pas de levure instantanée dans le temps et la levure boulangère trop chère .
Maman racontait que la préparation et la nourriture du levain lui incombait quand elle était encore jeune fille, chaque soir avant d'aller se coucher elle devait nourrir le levain et c'était une réelle corvée pour elle pendant la 2ème guerre mondiale elle était grand enfant et ils ont du quitter leurs confortables maisons pour fuir à la campagne, elle en a gardé un très mauvais souvenir du fait du manque d'hygiène , elle qui est restée coquette jusqu'à sa mort !

Pour les débutantes qui n'ont jamais tenté de réaliser le matloue, je laisse une astuce pour pouvoir les manipuler et cuire aisément à l'aide de papier cuisson comme pour ma pizza à la poêle ou à la plancha



Ingrédients pour 4 matloue :
1,5 kg de semoule fine
15 g de levure instantanée
1 cs de graines de nigelles et de sésame mélangées, je n'en mets pas.
4 cs d'huile neutre, facultatif
12 g de sel
prévoir 500 ml à l litre d'eau tiède, que vous utiliserez progressivement, il se peut que vous ayez de plus ou moins c'est selon l'absorption de la semoule



Préparation :
La veille, prendre 100 g de semoule et lui incorporer de l'eau tiède pour en faire un pâton mou, travailler 2 mn
placer dans une jatte, couvrir soigneusement avec film alimentaire et deux torchons propres que vous placeriez dans un coin de la cuisine, pas au réfrigérateur.

verser la levure dans un demi verre d'eau tiède avec une pincée de sucre laisser pousser
dans une jatte
verser la semoule, ajouter l'huile si vous en mettez
frotter entre les mains
dans un coin de la jatte, poser le sel
faire une fontaine dans la semoule
ajouter la levure et le levain
puis faire dissoudre le sel et commencer à ajouter de l'eau peu à peu en incorporant la semoule, levure et levain , graines et sel
travailler pour obtenir une pâte molle non collante
couvrir et laisser reposer , çà doit doubler de volume.
A ce stade, soit que vous continuez à pétrir avec vos mains ou que vous placeriez dans un pétrin spécial pâte lourde et pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne élastique et qu'elle fasse des bulles, signe qu'elle est bien pétrie.
diviser en 4 pâtons, les rouler en boules, couvrir et laisser reposer 1 mn
étaler un grand torchon sur le plan de travail loin des courants d'air
saupoudrer légèrement de semoule
étaler les boules de matloue en galettes sur une épaisseur de 1 cm + ou -
les poser sur le torchon couvrir de plastique et de torchon si votre cuisine est froide
laisser pousser, mais pas trop, vous risqueriez de voir les galettes s'affaisser lors de la cuisson !
chauffer un tajine spécial galette en fonte ou en terre cuite
à défaut utiliser une crêpière ou une tôle pour ftir ( sorte de mssemen )
prenez doucement les matloues et les cuire sur les deux faces 
piquer la première face crue pour permettre une cuisson à l'intérieur
sans oublier le pourtour en introduisant la galette entre la tôle et le feu ou en la faisant tourner sur le tajine ou crêpière .
retirer sur grille ou en les maintenant verticalement pour les faire refroidir avant de les couper ! 

Pour les débutantes, étaler vos matloues sur du papier sulfurisé ( papier cuisson ); couvrir et laisser pousser, puis emporter vos matloues et poser les sur le tajine qui a été chauffé ou sur une crêpière, cuire à feu moyen, puis tourner vos matloues en vous aidant du papier cuisson, vous verrez que c'est plus facile ! 


Une petite anecdote à ce sujet
Dans le temps, les maisons familiales sont immenses avec de très grandes cuisines qui étaient presque des pièces à vivre, il y avait un coin machine à coudre et repassage, le coin révision sous les yeux de maman, le coin papotage avec une cousine ou sa belle maman autour d'un café, travaux manuels et collage. donc ces cuisines étaient souvent exposées au va et vient et gardaient mal la chaleur.
Maman avant qu'elle n'utilise le plastique c'est une astuce à elle que j'avais publiée ICI
Couvrait ses pains de torchons et des peaux de moutons pour leur permettre de pousser !



5 commentaires:

  1. Extra, cela doit être un délice, je suis en admiration devant tes belles recettes
    Merci
    Bises et belle soirée

    RépondreSupprimer
  2. C'c'est une belle réalisation et j'aime lire tes anecdotes qui accompagnent tes recettes bises

    RépondreSupprimer
  3. C'est encore une super recette que tu nous propose là. Bon dimanche et gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. j'aime beaucoup les recettes qui ont une histoire familiale ! merci pour ce partage ! bises

    RépondreSupprimer

Abonnez-Vous Maintenant

Author

AuteureBlogueuse Culinaire Algérienne depuis 2007, Ma cuisine est dédiée à la gastronomie du terroir Bônois, mes inspirations culinaires personnelles et familiales , recettes oubliées, anecdotes, us et coutumes ancestraux de ma ville Annaba ex Bône !
Learn More →



Social Share Icons

© Copyright
Tous droits réservés