Nouveau

BATAILLE FOOD #127- ANNONCE DU THEME

  Nessa du blog:  cuisiner avec Nessa  a craqué pour mes beignets de banane au miel pur et pistaches d'Alep et m'a fait le plaisir de me contacter pour me proposer d'être la nouvelle marraine de la bataille Food et devinez quoi, j'ai accepté avec joie pour parrainer ce challenge pour cette nouvelle édition.  Les défis nous permettent de faire de belles rencontres et même si on est sur la blogosphère depuis un bout de temps, c'est toujours un plaisir de faire de nouvelles découvertes du monde gourmandes et appétissantes souvent très originales. Je ne vais pas m'attarder pour vous annoncer le thème pour cette ronde à laquelle j'espère vous voir nombreux. La «   Bataille Food   » c'est quoi ?  Un défi culinaire mensuel initié par   Jenna   du blog   Bistro de Jenna    et administré par   Hélène   du blog   Keskonmangemaman?   qui gère également la   page Facebook  . Le premier mercredi de chaque mois  , à 18 heures tapantes  , tous les participants posten

CHAKHCHOUKHA BÔNOISE AU POULET FERMIER SAUCE BLANCHE (1)

 

Chakhchoukha, plat de la campagne de l'est algérien au même titre que la mabssouta d'ailleurs, d'où elles sont originaires, un  émietté de galette fine en sauce rouge à l'origine, introduite dans la tradition culinaire citadine bônoise du fait des alliances entre citadins bônois et terriens de l'est, mais les familles bônoises l'ont déclinée en sauce blanche  à la cannelle.

Ce n'est pas un plat de fête chez les bônois mais il est présenté pour des  réunions familiales et amicales ainsi que pour les weekend ainsi que pour les fêtes religieuses, à l'agneau ou au poulet fermier ( arbi ), pois chiches, parfois pour les repas quotidien ou religieux en familles certains ajoutent des cardons arabes ( khourchef ) ou karnoun, fond d'artichauts contrairement à la cuisine campagnarde où des carottes et des pommes de terre et navets sont ajoutés, voilà pour l'anecdote.

On ne prépare pas la chakhchoukha pour les grandes cérémonies chez les citadins bônois.

Elle est en sauce rouge dans nos campagnes ,  les préparations diffèrent d'une régions à l'autre à l'est algérien, aux osbènes , viande, poulet, légumes pour certains sont ajoutés avec la viande.


 Les oeufs durs sont ajoutés lors des grandes fêtes campagnardes, quoiqu'il en soit , c'est un plat délicieux qui a dépassé les frontières du pays.


La mabssouta , un plat de pâtes traditionnelles rural, mais contrairement à la chakhchoukha les galettes sont plus fines et étalées en feuilles moins épaisses que les galettes, façon ftir plus épais mabssotineset à la main puis pliées en portefeuilles, cuites sur tajine en terre cuite traditionnellement ou m'ra, s'émiettent encore chaudes , elle rappelle  le ftir en plus épais mais émietté, le pot au feu reste le même pour les deux préparations de mabssouta et chakhchoukha qui passe à la vapeur tout comme chakhchoukha et se présente pareillement.


Je ne vois pas la nécessité de faire deux recettes identiques dont l'une est étalée façon ftir ou trida épaisse et l'autre en galettes, toutes deux sont émiettées et toutes deux sont d'origine rurale en sauce rouge à l'origine puis adaptée au mode de cuisson citadin qui utilise plutôt la sauce blanche à la cannelle.


Donc même procédé pour les deux recettes à part le façonnage


Pour chakhchoukha aux osbènes ( panse ), c'est une exclusivité de certaines familles constantinoises à la sauce rouge et aux épices, même façon de procéder, on ajoute de la tomate et des épices qui sont ras el hanout et paprika fort, publication à suivre puisque je l'ai faite juste pour moi et mon époux, les enfants n'aiment pas les tripes donc j'ai préparé deux variantes en même temps.



Ingrédients

 Donc, il vous faut 1 à 2 galettes pour 2 à 3 personnes, c'est selon l'appétit de chacun,

 

viande ou du poulet : 1 morceau par personne,

 

1 gros oignon haché,

 

de la cannelle: 2 à 3 bâtons


1 cc de paprika fort si vous aimez le piquant

 

 la cannelle en poudre noircit la sauce, du poivre, sel,

 

1 poignée de pois- chiches trempés la veille, 

 

du beurre frais fermier

 

 2 à 3 cs  smen ( beurre fondu et clarifié que l'on conserve),

 

piments forts frits

 

1 cs ou plus de concentré de tomates pour ceux qui préfèrent une sauce rouge.

 

   Pour les galettes,

 

il faut environ 1 kg de semoule moyenne ( on obtient 4 galettes moyennes )

 

 du sel et de l'eau, ceci est pour la recette traditionnelle, à présent,

 

certains ajoutent 1 à 2 cs d'huile mais je n'en vois pas la nécessite 

 

 Préparation pouvant être faite la veille ou à l'avance de quelques jours, puis placer la chakhchoukha au congélateur par portions si vous ne l'utilisez pas rapidement .





Préparation

 

Mélanger tous les ingrédients , la pâte est dure mais non sèche


former une boule et laisser reposer 1 demi heure au moins,

 

ensuite reprendre la pâte et la pétrir longuement,

 

 Diviser en 4 boules couvrir  et laisser reposer. Former des galettes fines et cuire sur un

 

tajine spécial galettes, une tôle ou une crêpière , puis émietter tout menu, d'où son nom chakhchoukhet edfar, car émiettée avec les ongles du bout des doigts !


 Préparation du plat


   D'autre part, mettre la viande dans un faitout avec l'oignon haché,  le smen, poivre

 

cannelle, faire revenir, il faut que l'oignon fonde, mouiller avec 1,5 ou 2 litre d'eau, ajouter les

 

pois-chiches, couvrir et laisser cuire, ne saler qu'une fois les pois-chiches cuits. Pendant que la

 

sauce mijote, mettre la chakhchoukha dans le haut d'un couscoussier et la passer à la vapeur 1 fois si elle est fraîche du jour.

 

2 fois si elle a été préparée quelques jours auparavant et mise à sécher à l'air ou placée au congélateur

 

verser dans une auge en bois

 

ajouter le beurre fermier environ 30 g ou plus, arroser de sauce qui doit être absorbée

 

la chakhchoukha doit être tendre et non imbibée de sauce

 

On fait braiser dans une grande poêle avec un morceau de beurre( njamrou ) pour faire absorber la sauce , ainsi chakhchoukha est plus savoureuse

 

servir avec les pois-chiches , la viande et les piments frits et des œufs durs éventuellement

 

Présenter avec du bouillon dans une saucière pour ceux qui souhaitent en rajouter

 

On accompagne nos plats de pâtes traditionnelles de leben toujours de la ferme !


Même préparation pour mabssouta, une fois émiettée grossièrement, la passer à la vapeur une fois,suffit surtout si elle est fraîche et du jour, n'oubliez pas qu'elle est abaissée plus finement que chakhchoukha et donc faites attention à l'arrosage , trop risquerait de l'imbiber et vous auriez une bouillie plutôt !



 terroir bônoisramadanAlgérie, chakhchoukhamabssoutachakhchoukha osbèneschakhchoukha edfarpoulet-agneau, plat algériensauce blanche

Commentaires